L’hydroélectricité dans le cadre d’une gestion multifonctionnelle de l’eau dans les Alpes

Valutazione attuale: 0 / 5

Stella inattivaStella inattivaStella inattivaStella inattivaStella inattiva
 
Problématique

Les Alpes constituent un vaste ensemble montagneux qui se situe entre deux des ensembles régionaux les plus densément peuplés, les plus actifs et les plus riches du continent : les pays rhénans au nord et l’Italie du Nord au sud. Au total, l’arc alpin rassemble un peu plus de 11 millions d’habitants sur une surface d’environ 181'000 Km2 (Knafou R., 1994).
 
Dans l’espace alpin, l’eau est facile à trouver, mais elle peut se présenter en quantité ou en qualité insuffisante pour satisfaire les besoins de toutes les activités, notamment pendant les périodes d’étiage. Sa répartition est en outre inégale: abondante en altitude et dans le fond des grandes vallées latérales, elle devient insuffisante sur les versants ensoleillés (Reynard E., 2000). Comme le soulignent tous les auteurs, l’eau a été au cours des siècles la condition de base pour le développement des régions de montagne. Cette perspective historique permet de mieux cerner l’importance que revêt l’eau dans l’évolution des installations humaines et de la culture traditionnelle liée à l’élevage et à l’agriculture. Aujourd’hui, les régions alpines accueillent d’autres activités qui ont pris la relève des activités traditionnelles. En particulier, on assiste au développement du tourisme et des usines hydroélectriques qui sont elles aussi des activités en relation étroite avec l’eau dans tous ses états et ses manifestations : la neige, les intempéries, les dangers naturels, …
 

En ce qui concerne la production hydroélectrique, les Alpes représentent une puissance d’environ 50'000 millions de Watts, une production flexible qui s’adapte constamment à la demande du marché (Knafou R., 1994). De 1900 à 1950 l’H. bon marché était un facteur de localisation des industries électrométallurgique de l’aluminium, électrochimie, cimenterie, cellulose. Avant ’18 : petites centrales locales, 1918-1940 : chutes sans barrages, grâce aux eaux captées et conduites aux centrales par galeries. Depuis ’55 :exploitation du potentiel de tout un bassin haut-alpin. Les infrastructures nécessaires aux usines hydroélectriques sont à l’origine d’un certain nombre de conflits avec les autres activités, étant donné qu’elles déterminent un changement important dans la distribution des ressources en eau. Plus en particulier, on enregistre des conflits dans différents domaines :
  • Le paysage des vallées alpines peut être ruiné par la présence d’installations telles que les barrages, les routes d’accès ou les centrales. En outre, les torrents presque asséchés sont aussi un élément en contraste avec le paysage alpin.
  • Le régime hydrologique des rivières peut subir localement des modifications importantes, influençant le milieu naturel et le niveau de la nappe phréatique.
  • La morphologie du cours d’eau et de l’embouchure peut subir des modifications à la suite d’une diminution de matériel sédimentaire, en particulier des sables fins, déterminant ainsi une perte de capacité de rétention hydrique des sols.
  • Le milieu naturel se trouve particulièrement menacé lors des vidages et les purges des bassins, entraînant souvent une forte perte de faune piscicole, déjà menacée par l’effet de coupure des installations.
  • L’agriculture peut enregistrer des problèmes dans l’approvisionnement en eau pour l’irrigation, un problème lié aux débits résiduels.

La gestion multifonctionnelle de l’eau doit se mettre en place à partir d’une perspective globale qui tienne en compte les aspects qualitatifs, quantitatifs, sociaux et économiques. Les buts de cette gestion est de permettre un développement durable de toutes les activités présentes dans les Alpes : tourisme, hydroélectricité, agriculture, élevage ou utilisation domestique. Pour se réaliser, cette gestion se base sur des normes qui permettent d’éviter les conflits, faisant partie de toute une série d’instruments administratifs. La variété des acteurs donne lieu à un grand nombre de difficultés : les usines hydroélectriques, les groupes de pression, les communes, les cantons et la confédération. D’une part les acteurs privés défendent leurs intérêts, d’autre part les différentes échelles administratives s’appuient sur une législation sectorielle qui rend difficile une vue d’ensemble de la problématique.

Bibliographie

Ouvrages
  • Barge O., Joliveau T., Démarche territoriale et systèmes d’information géographique pour une gestion concertée de l’eau, Rev. De Géographie de Lyon, 71, 1996
  • Beniston M., Mountain Environment in Changing Climate, Routledge, London, 1994
  • Bethemont J., De l’eau et des hommes, Essai géographique sur l’utilisation des eaux continentales, Bordas, paris, 1977
  • De Montgolfier J., Natali J.-M., Le patrimoine du futur, Approches pour une gestion patrimoniale des ressources naturelles, Economica, Paris, 1987
  • Dézert B., Frécaut R., Economie des eaux continentales, Aménagement et environnement, Ed. CDU et SEDES, Paris, 1978
  • IKB, Le rôle de l’eau dans le développement socio-économique des Alpes, Université de Genève, Institut Universitaire Kurt Bösch, Sion, 1999
  • Messerli B., Ives J.D., Les montagnes dans le monde. Une priorité pour un développement durable, Glénat, Grenoble, 1999 (BCU/D Géographie 913(02) UMB 6773)
  • CIPRA, Premier rapport sur l’état des Alpes. Données, faits, problèmes, ébauches de solutions, Aix-en-Provence, Edisud, 1998 (BCU/D Géographie 914 UMA 43021)
  • Gerster S., Conséquences écologiques des vidages de bassins de retenue : recommandations pour la planification et l’exécution de mesures d’accompagnement, OFEFP, Berne, 1994
  • Knafou R., Les Alpes, Que sais-je?, Presses Universitaires de France, Paris, 1994
  • Newson M. D., Land, Water and Development, Routledge, London, New York, 1992
  • OFEFP/OFS, L’Environnement en Suisse, Berne, Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage et Office fédéral de la Statistique, 1997
  • Reynard E., Gestion patrimoniale et intégrée des ressources en eau dans les stations touristiques de montagne. Les cas de Crans-Montana-Aminona et Nendaz (Valais), Thèse, Université de Lausanne, Institut de Géographie, Travaux et Recherches n.ro 17, 2000
  • Reynard E., Mauch C., Thorens A., Screening historique des régimes institutionnels de la ressource en eau en Suisse entre 1870 et 2000, IDHEAP, Chavannes-près-Renens, 2000
  • Schwery R., Aménagement du territoire et eau potable : la pratique valaisanne, Aménagement du territoire, 2/1995
  • World Commission on Dams, Implications of Climate Change for Large Dams & their Management, World Commission on Dams, South Africa, 2000
  • World Commission on Dams, Dams, Ecosystem Functions and Environmental Restoration, World Commission on Dams, South Africa, 2000
  • World Water Council, World Water Vision, Earthscan Publications Ltd, London, 2000
  • World Wide Fund for Nature, A place for dams in the 21.st century?, WWF, Gland, 1999

Articles
  • Haller R., L’eau entre harmonie et pénurie, Lausanne, Le Courrier, série d’articles, 1999-2000 (http://www.lecourrier.ch/)
  • Biedermann R., Protection contre les crues dans le canton du Valais. Aménagements hydro-électriques à accumulation et protection contre les crues, Wasser, Energie, Luft - Eau, Energie, Air, 88/10, 1996

Internet
  • www.cipra.org Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA
  • www.dams.org World Commission of Dams
  • www.irn.org International River Network
  • www.iea.org International Energy agency
  • www.ofefp.ch Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP)
  • www.suisse-energie.ch Office fédéral de l’énergie (OFE)

Roland Hochstrasser
Institut de Géographie

Aforisma


Osare: il progresso si ottiene solo così.
Oser: le progrès est à ce prix.

V. Hugo, Les misérables

Please publish modules in offcanvas position.